Pic de Valsenestre

entre Valsenestre et Valjouffrey supérieur
voir la carte structurale du Valjouffrey

Le chaînon du Pic de Valsenestre sépare, en aval de la localité du Désert-en-Valjouffrey, le Valsenestre du Valjouffrey ; il se rattache par l'arête du col de Côte Belle au chaînon de La Muzelle. Selon que l'on considère sa moitié NW ou sa moitié SE, sa constitution est très différente, du fait qu'il est partagé en deux par une cassure majeure, orientée NNE-SSW, qui détermine l'abrupt occidental du sommet du Pic de Valsenestre. Elle se poursuit plus au sud-ouest en traversant orthogonalement le cours de la Bonne au village des Faures et se prolonge au delà par la faille d'Aspres (voir la page "Laton").
Cette dernière est un accident à fort rejet, comme le montre l'extrême dissemblance des terrains constituant ses lèvres NW et SE : elle joue un rôle majeur dans la structure tectonique de ce secteur des Alpes.

image sensible au survol et au clic

Le versant sud du Pic de Valsenestre vu du sud-ouest, depuis le col de la Donne.
f.A = faille principale du linéament d'Aspres-lès-Corps ; mcs-f = micaschistes feldspathiques.
Des petits lambeaux de terrains sédimentaires, conservés sur le compartiment occidental de la faille (Trias du vallon de Rache) montrent que son rejet comporte une composante de soulèvement du compartiment oriental. Les lambeaux de Lias pincés le long de la faille se connectent, vers le nord, au compartiment effondré du col de la Muzelle.

Sa partie nord-occidentale appartient à l'ensemble cortical, caractérisé par ses micaschistes qui reposent sur un soubassement d'amphibolites.

Cet ensemble, peu métamorphique, est ici affecté en outre par l'intrusion verticale d'un pluton* granitique de type "alumino-sodique", à mica muscovite (ce granite est très différent de celui qui forme, du côté opposé de la faille d'Aspres, le sommet du Pic de Valsenestre). En outre il s'y adjoint un niveau intercalaire de gneiss leptynitiques. 

image sensible au survol et au clic

Le versant NW du Pic de Valsenestre vu du nord depuis la Tête des Chétives .
f.Dv = faille du Désert en Valjouffrey ; f.A = faille d'Aspres ; f.Rt = faille transverse de Rache ; f.nR = faille septentrionale de Rache.


Il prolonge, au sud du torrent de Béranger, l'ensemble de l'Arcanier et, comme lui, montre un chapeau de roches sédimentaires (ici limité aux dolomies et spilites triasiques) qui est fragmenté en plusieurs affleurements par des failles NE - SW dont la principale est celle de Rache.

image sensible au survol et au clic

Les contreforts occidentaux du Pic de Valsenestre, vus du SW depuis les abords du sommet de la Crête de Rache (en rive NW du Vallon de la Chalp) (cliché original obligeamment communiqué par Mr. H. Champollion, extrait de son ouvrage "VALJOUFFREY", Éditions Terres Neuves).
f.vR = faille extensive du vallon de Rache, presque E-W ; f.Rt = faille transverse, presque N-S ; ØC= chevauchement des Chétives.


Au contraire sa partie sud-orientale, qui inclut la crête sommitale (orientée N-S), est caractérisée par la présence d'un pluton* de granite monzonitique (sombre) à gros grain (= porphyroïde) de teinte verdâtre : des cristaux de feldspath atteignant plusieurs centimètres y sont noyés dans une matrice très riche en chlorite.

Cet ensemble oriental est en outre limité du côté NE par la grande faille du Désert-en-Valjouffrey, qui traverse le versant nord de la pyramide sommitale du Pic de Valsenestre et y met le granite en contact avec le fossé sédimentaire de Côte Belle. Elle se termine peu à l'ouest du sommet en butant contre le faisceau de failles du linéament d'Aspres-lès-Corps : elle apparaît donc comme plus ancienne puisque décalée par cette dernière.

image sensible au survol et au clic

Le versant nord du Pic de Valsenestre, vu de l'est, depuis la Tête de Côte Belle (2388)
f.DV = faille du Désert-en-Valjouffrey (sous le sommet la surface de cassure a été basculée vers le nord-est, (peut-être par simple tassement*) de sorte que le granite qui forme ce sommet est plutôt chevauchant sur les schistes jurassiques de son soubassement ; f.A = faille principale du linéament d'Aspres-lès-Corps ; f ' = faille annexe du linéament d'Aspres-lès-Corps, isolant une navette* de gneiss.


Vers le sud cette faille passe peu à l'ouest du col de Côte Belle, court au flanc occidental du vallon de la Laisse, passe immédiatement à l'est du village du Désert et se prolonge au sud du Valjouffrey par le col de la Vaurze. Elle limite tout au long de ce tracé un ensemble stratigraphique dont les couches sont disposées verticalement, avec la base triasique de leur succession plaquée verticalement contre les migmatites de l'Aiguille de Marmes, c'est-à-dire au flanc ouest du bloc basculé de La Muzelle : cette disposition est clairement celle d'un ancien hémigraben qui a été basculé et redressé par le serrage alpin tardif (voir le schéma général).

image sensible au survol et au clic

Le versant nord du Valjouffrey, à la hauteur du Désert vu du sud, depuis le col de la Vaurze
f.DV = faille du Désert-en-Valjouffrey ; s.pa = surface de la pénéplaine anté-triasique.
Le col et l'aiguille des Marmes doivent leur nom aux bandes de marbres cipolins*, sans doute pincées dans des plis aplatis, qui sont inclus dans les gneiss.


Les couches du Lias calcaire de la butte séparant les deux cols de Côte belle et des Marmes sont disposées à la verticale : elles y subissent de façon spectaculaire le phénomène du fauchage*, qui y est facilité par le fait que la la schistosité y est également verticale.


Vue rapprochée de l'échine sud de la Tête de Côte-Belle (2388).
Les bancs de calcaires liasiques, dont le pendage est vertical, sont débités en plaques que leur fauchage* fait basculer dans le sens de la pente (donc, comme on peut le voir sur ce cliché, en sens opposé d'un versant à l'autre de cette butte).


Le Pic de Valsenestre, du fait qu'il est situé du côté sud-ouest du fossé sédimentaire de la Chapelle en Valjouffrey, appartient donc au bloc de socle cristallin plus externe que celui de la Muzelle, c'est-à-dire à celui du Chaillol (voir la carte d'ensemble) : il doit donc représenter le prolongement du bloc du Rochail et des Rousses, décalé dans le sens dextre par la faille d'Aspres-lès-Corps.

image sensible au survol et au clic

Le fond du vallon de Béranger vu du nord, depuis le col de la Muzelle
f.DV = faille du Désert en Valjouffrey ; f.A = faille d'Aspres-lès-Corps.
gr.V = granite porphyroïde chloriteux du Pic de Valsenestre ; grQT = granite des Quatre Tours ; grCG = granite monzonitique* de Combe Guyon ; mcs = micaschistes et gneiss leptynitiques ; cip = cipolins ; TSp = spilites triasiques ; s.pa (en rouge) = surface de la pénéplaine anté-triasique.


 Le granite monzonitique qui forme le pic de Valsenestre n'a pas d'équivalent exact connu dans la lèvre NW de la faille d'Aspres ; toutefois on y trouve d'autres affleurements de granites chimiquement voisins, plus au nord, dans le soubassement du Clapier du Peyron (au nord de Valsenestre) ; en outre ceux-ci se poursuivent vers le sud en dessinant le long de la faille d'Aspres une virgule qui s'effile peu avant d'atteindre le pied septentrional du Pic de Valsenestre : cette disposition, qui évoque clairement un crochonnement dextre, renforce donc l'hypothèse selon laquelle il s'agit du même pluton* qui a été décalé dans le sens dextre d'environ 4 km (voir la carte).

On trouvera des renseignements complémentaires sur le versant nord du col de Côte-Belle dans le site du Patrimoine matheysin, à la page "Valsenestre : Côte-Belle" et à la page "Cipolin de Valsenestre".


cartes géologiques à 1/50.000° (*) à consulter : feuille La Mure


Carte géologique simplifiée des confins du Beaumont et du Valjouffrey
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074


plus à l'ouest : Champsaur ; plus à l'est : Valgaudemar ;
plus au sud : Chaillol
; plus au sud-est : Champoléon ;
accès général aux cartes des secteurs voisins


Lac Labarre

Vallon de Valsenestre

Valsenestre : Muzelle
Arcanier

LOCALITÉS VOISINES

Le Désert : Font Turbat

Valjouffrey occidental

Grun de St-Maurice

col de la Vaurze
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant à cette dernière.

 accueil section OISANS

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 10/02/17