Les Hauts Forts, vallon des Mines d'Or

aux sources de la Dranse de Morzine

La Dranse de Morzine a pour source un éventail de torrents qui drainent une dépression, dite des Mines d'Or, qui se ferme à l'est le long de la frontière franco-suisse par la crête du col de Coux (voir la page "Champéry") et au sud par celle du col de la Golèse, lequel permet de communiquer avec la vallée du Giffre (voir la page "Samoëns"). Cette dépression s'épanouit vers le SE entre la crête des Hauts Forts et celle d'Angolon-Golèse et les vallons qui la limitent dessinent globalement un grand "V topographique"* pointant vers l'ouest qui suit le tracé des affleurements des terrains essentiellement argileux de l'ultra-helvétique inférieur.

image sensible au survol et au clic

Les pentes des sources de la Dranse de Morzine, vues du SW depuis le col de la Golèse.
js+tq = quartzites triasiques et calcaires du jurassique supérieur = "écaille des mines d'Or" ; fn+Bj = flysch noir et marno-calcaires bajociens de la formation olistolitique ultra-helvétique.


La "formation olistolitique", très marneuse, qui constitue cet ensemble rocheux repose sur son soubassement helvétique autochtone, lequel est porté à l'air libre à la crête de Bostan mais qui disparait là en s'enfoncant vers le NW sous la pile des nappes.

image sensible au survol et au clic

La haute vallée de la Dranse de Morzine, vue du SE depuis le Pas de La Latte (montagne de Bostan)
s.G = synclinal des Gets (noter que son axe plonge ici vers le SW) ; n.S = nappes supérieures ("nappe de la Simme") des Préalpes. La surface de chevauchement de la nappe de la Brèche (en tirets cernés de bleu) plonge selon le regard de l'observateur (n.Br = la même nappe, appartenant là au flanc NW du synclinal) ;


Le sommet des Hauts Forts (2466 m) est le point culminant d'un petit chaînon qui limite du côté sud-est le domaine skiable de la station de Morzine par rapport à la dépression des sources de la Dranse. Ce chaînon a le relief dissymétrique d'un crêt* qui regarde vers le sud-est en dominant les vallons des sources de la Dranse et dont le revers (qui porte les pentes skiables) pend vers le nord-ouest. Il est essentiellement armé par le Jurassique moyen de la nappe de la Brèche.

image sensible au survol et au clic

Le versant méridional des Hauts Forts, dominant les vallons des sources de la Dranse vus du sud, depuis le col de la Golèse .
ØB = surface de chevauchement de la nappe de la Brèche ; js+tQ = lame tectonique des Mines d'Or (appartenant aux "écailles intermédiaires")


À la différence de ce qui se passe sur toute la bordure sud-est de la klippe du Chablais, on trouve ici, intercalé entre cette nappe de la Brèche et le coussinet de la formation olistolitique (ex "ultrahelvétique"), une écaille tectonique "des mines d'or" qui est rattachable aux Préalpes médianes rigides. Toutefois celle-ci se singularise par sa succession stratigraphique de caractère briançonnais réduit, de type "ultra-briançonnais" (comparable à celle de la "zone d'Acceglio").

image sensible au survol et au clic

Le revers septentrional des Hauts Forts (haut vallon des Lindarets)
vu du nord-est, depuis la Tête de Lindarets (la station d'Avoriaz se trouve sur le revers opposé de l'échine des Prolays)
fEA = faille orientale d'Avoriaz.
La surface de charriage basale des nappes supérieures du Chablais (nappe de la Simme au sens large : fH + fS) passe à flanc de la rive nord (côté gauche) du vallon des Lindarets et s'élève, vers la droite (vers l'arrière-plan) pour passer au dessus de tous les autres reliefs (qui sont intégralement sculptés dans la nappe de la Brèche)


En rive gauche (sud-occidentale) de la Dranse de Morzine le chaînon des Hauts Forts trouve son prolongement structural et lithologique dans celui de La Pointe d'Angolon - Joux Plane (voir la page "Samoëns") .

 


.
Carte géologique très simplifiée des environs septentrionaux de Samoëns
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074.

plus au nord




    aperçu général sur le massif du Chablais  

cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Samoëns - Pas de Morgins

Roc d'Enfer

Morzine, Avoriaz

Val d'Illiez
Les Gets

LOCALITÉS VOISINES

Dents du Midi

Taninges

Samoëns

Bostan
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section CHABLAIS

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 5/06/16