Mont Ouzon, Tréchauffex, La Forclaz

extrémité nord du chaînon séparant la Dranse de Morzine de la Dranse d'Abondance

Le chaînon qui sépare la vallée de la Dranse de Morzine de celle de la Dranse d'Abondance s'élève vers le sud, depuis leur confluent, en direction des villages du Corbier et de Bonnevaux. Il est doté d'un fort couvert forestier mais son relief est néanmoins assez nerveux car il est accidenté d'une succession de pitons rocheux d'où s'en détachent des crêtes obliques.

image sensible au survol et au clic

Le chaînon entre les Deux Dranses, vu du nord (d'enfilade), d'avion depuis l'aplomb de Chevenoz.
s.O = synclinal du Mont Ouzon ; a.N = anticlinal de Nicodex ; s.T = synclinal de Tréchauffex ; a.T = anticlinal de Tréchauffex (ces deux plis sont de complications affectant le flanc NW du pli précédent)


Ce dernier caractère est dû au fait que sa ligne de crête, orientée en moyenne N-S, coupe les barres calcaires successives d'une série de plis qui lui sont obliques (d'axe NE-SW). Les anticlinaux y sont éventrés (= inversion du relief) de sorte que chacun de leurs flancs est souligné par une arête rocheuse qui correspond à la barre calcaire du Jurassique supérieur.


Coupe des crêtes séparant les cours inférieurs de la Dranse d'Abondance et de la Dranse de Morzine (extrait de Badoux H. et Mercanton C-H., 1962, présentation retouchée).


La vallée de la Dranse de Morzine coupe, quant à elle, ces barres calcaires en cluses, telle celle des gorges du Pont du Diable dont l'entrée amont a été utilisée comme appui pour y installer le barrage de la retenue du Motty.

image sensible au survol et au clic

Les crêtes de rive droite de la Dranse de Morzine en amont immédiat de son confluent avec celle d'Abondance, vues du sud-ouest d'avion, depuis l'aplomb de La Baume.
s.V = synclinal de La Vernaz ; a.F = anticlinal de La Forclaz ; s.J = synclinal du Jotty ; a.T = anticlinal de Tréchauffex ; s.T = synclinal de Tréchauffex (ces deux plis sont de complications affectant le flanc NW du pli suivant) ; a.N = anticlinal de Nicodex.
D = "Dogger à Cancellophycus" (Toarcien - Callovien).
Le cours de la Dranse, presque N-S, coupe les plis à environ 45° par rapport à leurs axes, orientés NE-SW.


Ce relief est lié au fait que la succession stratigraphique affectée par ces plis se caractérise par le développement, sous les calcaires du Jurassique supérieur, de couches relativement tendres, épaisses de plusieurs centaines de mètres, formées de calcaires et schistes argileux et appelées "Dogger à Cancellophycus" (cette formation est typique de la partie septentrionale de nappes médianes, dite "Médianes "plastiques").

image sensible au survol et au clic

Le versant de rive droite de la Dranse de Morzine en aval du col du Corbier, vu du sud-ouest, d'avion depuis l'aplomb de La Baume.
s.J = synclinal du Jotty ; a.T = anticlinal de Tréchauffex ; s.T = synclinal de Tréchauffex (ces deux plis sont des complications affectant le flanc NW du pli suivant) ; a.N = anticlinal de Nicodex ; a.G = anticlinal de Sur Gémet ; s.O = synclinal d'Ouzon ; s.C = synclinal du Corbier.
D = "Dogger à Cancellophycus".
Le flanc sud-oriental de l'anticlinal de Nicodex est en outre affecté d'un repli qui a pour effet de redoubler la falaise des calcaires du Malm au niveau des Têtes Noires (curieusement le dessin de ce repli suggère un déversement vers le SE, et non vers le NW).


Sur le versant NE de ce chaînon la Dranse d'Abondance ne donne une coupe similaire que dans son tronçon final, presque E-W, en aval de Vacheresse (où cette coupe est cependant moins bien observable).
Par contre, entre Vacheresse au nord et Bonnevaux au sud, le tracé de la rivière, d'azimut presque méridien, suit sensiblement le tracé d'une importante faille, que soulignent d'ailleurs à ses deux extrémités des affleurements de cargneules triasiques. Cette faille de Bonnevaux, étant orientée sensiblement N30°, coupe les axes des plis à angle très aigu etn n'en donne donc qu'une vue peu représentative.

La faille de Bonnevaux s'avère être une faille de déchirure (une variété de décrochement) , à rejet coulissant sénestre, qui aurait rompu les plis en biais, lors même de leur formation. Son jeu, en combinaison avec celui, symétrique, du décrochement de Bise (plus oriental) a conduit le compartiment intercalaire à avancer en poinçon vers le nord par rapport aux secteurs voisins des Préalpes médianes (voir à ce sujet les pages "Vacheresse" et "Dent d'Oche").

image sensible au survol et au clic

Bonnevaux et le Mont Ouzon, vus du nord-est d'avion, depuis l'aplomb de la Pointe d'Autigny, en rive droite de la Dranse d'Abondance.
en rouge = la surface de charriage de la nappe des Dranses (n.D) sur la nappe médiane (n.M) ; d.B = décrochement de Bonnevaux (rejet horizontal dextre : le compartiment du Corbier s'est relativement déplacé vers l'arrière gauche) ;
s.C = synclinal du Corbier ; a.G = anticlinal de Sur Gémet ; s.O = synclinal d'Ouzon.


 

    aperçu général sur le massif du Chablais  

cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuilles Thonon - Châtel et Samoëns - Pas de Morgins.
.
Carte géologique très simplifiée de la moyenne vallée de la Dranse de Morzine
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074.


Hermone, Reyvroz

Mont Baron, Vacheresse

Bénévent
Mont Billiat

LOCALITÉS VOISINES

Abondance

Rocher du Nifflon

Le Corbier

Tavaneuse
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section CHABLAIS

retour au début d e la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 6/06/16