Saint-Julien-en-Quint

l'extrémité nord-occidentale de la dépression de Die

La dépression de Die comporte, à son extrémité nord-occidentale, un diverticule qui dessine un profond rentrant dans le rebord méridional des plateaux d'Ambel et de Font d'Urle. Il est drainé par les vallons très ramifiés qui constituent, en amont de Saint-Julien en Quint, le cours amont du torrent de la Sure.

image sensible au survol et au clic

La haute vallée de La Sure, vue du nord depuis la falaise, septentrionale, de la Porte d'Urle (cliché original obligeamment communiqué par M. S.Gidon).
a.sJ = anticlinal de Saint Julien


Ce rentrant est ceinturé par la barre des calcaires bioclastiques du Barrémien inférieur (équivalent latéral de l'Urgonien à cette latitude méridionale dans la paléo-géographie de la plate-forme de cet âge). Il s'agit d'une combe anticlinale ouverte dans les terrains crétacés de l'anticlinal de Saint-Julien-en-Quint. C'est là une forme de relief qui s'apparente de très près à celle des "reculées" jurassiennes car son contour septentrional est presque rectangulaire.

image sensible au survol et au clic

Le rebord oriental du Vercors sud-occidental
au nord-ouest de Die, vu du sud-est, d'avion, depuis l'aplomb des abords sud de la ville de Die (montagne de Beaufayn).
f.S = faille de Saillans ; s.A = synclinal d'Ambel ; a.sJ = anticlinal de Saint-Julien (le coeur de ce pli forme un typique mont* dérivé* qui culmine au But de Richaude) ; s.L = synclinal de Lente ; a.G = anticlinal de la Gagère.


Cela vient de ce que la falaise des calcaires bioclastiques barrémiens s'avère être presque horizontale à la voûte de ce pli  En fait ce pli, pourtant simple au niveau du Tithonique, se complique au niveau des calcaires barrémiens de son flanc est par le développement d'une charnière anticlinale orientale, du Puy de la Gagère, ce qui délimite une large ondulation synclinale de Lente. En définitive l'ensemble de ces trois plis peut être considéré comme un gros anticlinal coffré assez exemplaire.
Cette combe se partage au sud de Saint-Julien-en-Quint en deux combes monoclinales, qui divergent de part et d'autre d'un "mont dérivé" qui est armé par le Tithonique de la montagne du But de Richaude, ployé par l'anticlinal
de Saint-Julien

image sensible au survol et au clic

même fenêtre < image plus grande, muette > nouvelle fenêtre
Les pentes sud-orientales de Font d'Urle et le rebord méridional du Vercors, vus du sud-est, d'avion.
f.S = faille de Saillans ; s.A = synclinal d'Ambel ; a.sJ = anticlinal de Saint-Julien (le coeur de ce pli forme un typique mont* dérivé* qui culmine au Serre de Richaud) ; s.L = synclinal de Lente ; a.G = anticlinal de la Gagère ; s.V = synclinal de Vassieux.
Ce cliché illustre bien par quel processus (qui n'est que celui du plissement concentrique*) on passe ici d'un anticlinal étroit au niveau du Tithonique à un pli coffré au niveau de l'Urgonien (voir texte et schéma à l'article "pli coffré" du glossaire tectonique) .



.

Coupe simplifiée, au niveau de Font d'Urle (d'après H. ARNAUD, 1976)

1. Marnes valanginiennes ; 2. Calcaires argileux et marnes de l'Hauterivien ; 3. Calcaires argileux du Barrémien tout-à-fait inférieur ; 4-7 = Barrémien inférieur calcaire, formant falaise : 4. Calcaires lités à petits débris ou à silex ; 5. Calcaires bioclastiques lités ; 6. Calcaires dolomitiques ; 7. Calcaires à Rudistes ;


Le rentrant vers le nord que dessine là la marge septentrionale de la dépression de Die découle évidemment pour bonne part du plongement axial vers le nord de ces trois plis qui a évidemment eu pour effet que la carapace "urgonienne" de la voûte de ces plis a été plus exposée, vers le sud, à l'arasement du quaternaire ancien. Mais cet arasement a également été facilité par la disparition progressive, vers le sud, des faciès calcaires massifs du Barrémien : ces derniers ne forment plus là que des passées disjointes qui s'effilent au sein des faciès marno-calcaires de même âge.

.
Carte géologique très simplifiée des environs de Saint-Julien en Quint
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074 
contexte régional de ce fragment de carte



cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Charpey
(Ambel)

(Font d'Urle)

(Vassieux)
(Omblèze)

LOCALITÉS VOISINES

(col de Rousset)

Saillans

Vachères ; Véronne

Die
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant à cette dernière.

 accueil DIOIS

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Page d'accueil générale du site
Dernières retouches apportées à cette page le 1/09/17