Les Mottets, camp des Rochilles, Lac des Cerces

versant ouest du col des Rochilles, au nord des Cerces

Alors que le versant est du col des Rochilles appartient au bassin versant de la Durance et se rattache donc à la section Briançonnais du site geol-alp, son versant ouest débouche sur haut vallon de la Valloirette au niveau du replat des Mottets et appartient donc au domaine géographique de la Maurienne.

image sensible au survol et au clic

Le vallon des Mottets et l'extrémité septentrionale du chaînon des Cerces, vus d'avion, de l'ouest depuis l'aplomb du col du Goléon (cliché original obligeamment communiqué par Michel Caplain).
ØB = chevauchement de la zone briançonnaise ; f.P = faille de la Ponsonnière ; syncl.C = synclinal des Cerces : les tirets verts suivent l'axe du synclinal (à cœur de marbres en plaquettes néocrétacés).


Mais, du point de vue géologique, les montagnes situées au sud, en direction du col de la Ponsonnière et à l'est formant la crête septentrionale des Cerces, au sud du col des Rochilles, se rattachent franchement au Briançonnais (se référer par conséquent au généralités de cette section).

Le versant est du vallon de la Ponsonnière appartient même à la zone houillère briançonnaise (il se caractérise par la présence de larges affleurements de roches paléozoïques, Houiller et Permien). Il se distingue en cela de l'unité du Galibier, plus occidentale, dont il est séparé par la faille de la Ponsonnière.

image sensible au survol et au clic

Les crêtes du fond de vallée de la Valloirette, vues du nord depuis les chalets du Vallon des Ratissières.
f.P = faille de la Ponsonnière ; ØB = chevauchement basal de la zone briançonnaise (partiellement masqué derrière la Roche Olvéra) ; a.rO = anticlinal de Roche Olvéra ; ØSB = chevauchement basal de la zone subbriançonnaise ; Nol = olistostrome du sommet de la succession nummulitique.


Cette importante cassure a généralement été considérée comme un chevauchement de la zone houillère sur l'unité du Galibier. Mais son pendage est très redressé et l'on constate même, à la latitude des Mottets, qu'elle sectionne la surface, beaucoup moins pentée, du chevauchement de l'unité du Galibier : or cette dernière devrait au contraire s'enfoncer sous le permo-houiller briançonnais s'il n'y avait là qu'une simple imbrication de chevauchements.

Plus au nord, dans la vallée de la Valloirette, c'est le prolongement de cette faille de la Ponsonnière qui met directement en contact la zone briançonnaise avec la zone subbriançonnaise ; puis le contact entre ces zones se poursuit par la zone des gypses qui marque en Maurienne le front du Briançonnais : on doit donc penser que cette accident a rejoué postérieurement aux charriages (soit en simple extension, soit plus probablement en association avec du coulissement N-S).


 

Le versant est du vallon de la Ponsonnière se singularise par ses larges affleurements des schistes gréso-pélitiques versicolores (bleus, verts et ici surtout pourpres) attribués au Permien supérieur. Ces "schistes des Mottets" (également appelés "assise de la Ponsonnière" et "assise de Rochachille") sont associés à des coulées volcaniques qui sont ici essentiellement des dacites vertes.


Un affleurements de "schistes des Mottets"
, le long de la route du camp des Rochilles, immédiatement au dessus des chalets des Mottets.


Ces affleurements paléozoïques sont couronnés par un groupe de pitons rocheux qui les coiffent à la façon d'une butte témoin* (ils sont respectivement formés de quartzites werféniens à l'ouest, au Pic de la Ceinture et de calcaires triasiques à l'est, à la Pointe de la Fourche).

image sensible au survol et au clic

L'extrémité tout-à-fait méridionale du vallon de la Valloirette, entre Rochilles et Galibier, vue du sud depuis le col de la Ponsonnière.
f.P = faille de la Ponsonnière (séparant l'unité du Galibier de la zone houillère) ; s.M = synclinal des Mottets ; a.F = anticlinal de la Fourche.


Ces pitons représentent les deux flancs d'un anticlinal de la Fourche (d'axe NW-SE), qui est éventré par l'érosion. Le cœur de ce pli est en outre traversé en biais par une faille de la Fourche, orientée presque N-S, qui abaisse son flanc oriental.

image sensible au survol et au clic

Les pitons rocheux de Notre-Dame, vus du sud depuis la rive méridionale du lac des Cerces.
s.M = synclinal des Mottets ; a.F = anticlinal de La Fourche ; s.C = synclinal des Cerces ; f.F = faille de la Fourche.
Pv = roches volcaniques permiennes.


C'est au revers septentrional de ces pitons qu'avait été construit l'ancien camp militaire des Rochilles. Ses batiments sont plus précisément implantés à l'abri de l'escarpement des quartzites marquant la bordure occidentale du vallonnement ouvert dans le cœur permo-houiller du flanc oriental de l'anticlinal de La Fourche.

C'est au flanc oriental de cet anticlinal de La Fourche qu'appartiennent la barre des dolomies triasiques et du Dogger qui arme la crête du col ; immédiatement au nord de ce dernier, au pied de l'éperon rocheux des calcaires triasiques du Pic de l'Aigle, ses couches sont coupées en biseau et décalées dans le sens dextre par un petit décrochement du col des Rochilles, orienté N-S, qui semble bien s'engager dans le vallonnement du camp, pour se poursuivre vers le sud par la faille de la Fourche.


Le versant ouest du col des Rochilles
, vu de l'est depuis l'arête sud du col.
a.F = anticlinal de La Fourche ; d.R = décrochement du col des Rochilles.


En contrebas ouest du camp la route s'élève en lacets sur les quartzites du cœur du synclinal des Mottets. Au nord, sur la rive opposée du torrent de la Jargette, ces couches affleurent beaucoup moins largement car ce pli y est érodé plus profondément, de sorte que ce sont essentiellement les schistes pourpres du Permien qui y forment la pente de Côte Vieille.

image sensible au survol et au clic

Le col des Rochilles, vu du NW d'avion.
s.C = synclinal des Cerces ; d.R = décrochement du col des Rochilles ; a.F = anticlinal de La Fourche ; s.M = synclinal des Mottets.



 Carte géologique simplifiée des montagnes au nord du Galibier (Arves, Sétaz, Rochilles)
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074

carte cliquer sur les imagettes Légende
cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Névache
aperçu général sur la stratigraphie du Briançonnais
aperçu général sur la tectonique du Briançonnais


Valloirette R.G.

chaînon de la Sétaz

Haute Neuvache
Roche Olvera

LOCALITÉS VOISINES

(lacs des Rochilles)

(Grand Galibier)

(col de la Ponsonnière)

(Cerces)
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section Maurienne

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 2/11/16