La Sétaz, Grande Paré

le chaînon de la rive droite de la Valloirette en amont de Valloire

Le chaînon de la Sétaz, orienté N-S, est fondamentalement assez simple : il a un soubassement de houiller briançonnais, qui affleure dans les deux vallons qu'il domine (Valloirette à l'ouest et Neuvachette à l'est) ; les crêtes elles-mêmes constituent une butte-témoin de la partie triasique de la succession mésozoïque briançonnaise.
Tout cet ensemble représente le prolongement septentrional de l'unité des Cerces qui forme, plus au sud, les montagnes entre Guisane et Clarée.

image sensible au survol et au clic

Le versant occidental du chaînon de la Sétaz vu du nord-ouest, depuis le sommet de la pointe des Ratissières.
u.GP = unité supérieure, de la Grande Paré (ØGP = sa surface de chevauchement, en rose chair) ; u.S = unité inférieure, de la Sétaz. ; ØB = accident de la Ponsonnière (contact tectonique entre les zones briançonnaise et subbriançonnaise : voir la page"Valloirette").
f.SV = faille de la Sétaz Vieille (le fait que les quartzites triasiques soient absents dans la lèvre de droite de cette faille n'est pas clairement expliqué à ce jour...).
noter les nombreuses zones de glissement de terrain : elles affectent les schistes permiens et houillers, en même temps que leur abondante couverture morainique.


La constitution du chapeau de carbonates mésozoïques qui forme la crête rocheuse s'avère en outre présenter quelques complexités de détail :
- Il est d'abord ployé en un synclinal nettement déversé vers l'ouest, ce qui en ferait, du point de vue du relief, un synclinal perché, n'était que le coeur du pli n'a pas été évidé par l'érosion, mais forme au contraire une crête acérée ;
- Il est ensuite formé par un empilement de deux unités que sépare une surface de chevauchement garnie de cargneules (qui se repère assez bien dans le paysage à la teinte orangée de ces roches) ; ces deux unités (unité de la Sétaz et unité de la Grande Paré) sont ployées ensemble par le synclinal.
- Il est enfin tranché par la faille de la Sétaz Vieille, dont le rejet semble avoir une composante dextre et qui coupe l'axe du synclinal selon un biseau aigu (de sorte que le tracé de cette cassure court assez longuement sur le flanc est de la crête).

image sensible au survol et au clic

Le versant sud-occidental du chaînon de la Sétaz, vu de l'ouest depuis la Roche Olvéra.
u.GP = unité de la Grande Paré (ØGP = sa surface de chevauchement, en rose chair) ; u.S = unité inférieure, de la Sétaz.
f.SV = faille de la Sétaz Vieille ; s.R = synclinal (complexe) des Rochilles (voir la page "Mottets") ; ØB = accident de la Ponsonnière (contact tectonique entre les zones briançonnaise et subbriançonnaise : voir la page"Valloirette").
Dans la moitié inférieure des pentes de ce versant les terrains appartenant à la zone subbriançonnaise sont très largement masqués sous des formation superficielles quaternaires, notamment des placages morainiques anciens remaniés sous forme d'éboulis et de glissements en masse du versant.


image sensible au survol et au clic

Le versant sud-oriental du chaînon de la Sétaz, vu du sud-est, depuis le sommet de Roche Château.
u.GP = unité de la Grande Paré ; u.S = unité inférieure, de la Sétaz ; f.SV = faille de la Sétaz Vieille.


image sensible au survol et au clic

L'extrémité méridionale du chaînon de la Sétaz, vu du sud, depuis le sommet des Cerces.
u.GP = unité de la Grande Paré ; u.R = unité des Rochilles (= u.S = unité inférieure, de la Sétaz) ; f.Sv = faille de la Sétaz Vieille ; f.pA = faille du Pic de l'Aigle ; d.R = décrochement dextre des Rochilles.



Carte géologique simplifiée des environs du chaînon de la Sétaz

redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
plus au nord ;
plus à l'ouest ; cartes voisines : plus à l'est
plus au sud


aperçu général sur la Maurienne // aperçu général sur la rive gauche de la Maurienne
cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille La Grave

Grande Chible

Valloire

Valmeinier ; Bissorte
(Valloirette rive gauche)

LOCALITÉS VOISINES

Neuvache ; Thabor W

col du Galibier

Mottets ; col des Cerces

(Rochilles ; Roche Château)
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section Maurienne

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 2/11/16