Chantemerle, Villeneuve-la-Salle, Le Bez

vallée de la Guisane et agglomérations de la station de Serre Chevalier

Au niveau de la station de Serre Chevalier, entre Le Bez et Chantemerle, les basses pentes du domaine skiable de rive droite de la Guisane est formée de pentes semi boisées coupées de petits ressauts. Ce relief est essentiellement dû l'importance du développement d'anciens glissements de terrain, dont la zone de départ était à peu près à l'altitude de Champcella et de Serre Ratier et dont le matériel provenait des ressauts qui ceinturent, au dessus de ces hameaux, le pied de la montagne de Serre Chevalier.

image sensible au survol et au clic

Le domaine skiable de Serre Chevalier, en rive droite de la Guisane, vu du NE depuis la crête de Peyrolle.
z.SB (en bleu pâle) = unités subbriançonnaises ; u.cB = unité de la crête de la Balme (rapportée à la nappe briançonnaise de la Condamine) ; u.rB = unité du Blanc (rapportée aussi à la nappe briançonnaise de la Condamine) [4°éc (en vert) = micaschistes "reconstitués" ; csbr (en pourpre) = brèches du Prorel] ; u.gP = unité du Grand Pré (rapportée à la nappe briançonnaise de Champcella).
f.T = faille de Trancoulette ; f.R = faille de la Ricelle ; f.C = faille du Châtelas.
Pour plus de détails sur les pentes supérieures de ce versant, voir les pages "Prorel" , "Serre Chevalier" et "Cucumelle".
même cliché, plus grand, sans géologie ni toponymie


Le substratum de ces glissements est constitué par les schistes argileux à bancs de grès du Houiller qui affleurent (surtout dans les ravins) jusqu'aux alentours de 2000 m d'altitude. Les rapport entre ces couches et les terrains des pentes d'alpages plus élevées sont difficiles à voir et de nature variable, du nord au sud.

image sensible au survol et au clic

La rive gauche de la Guisane en amont de Villeneuve-La Salle, vue du sud, d'avion.
ØB = surface de chevauchement de l'unité briançonnaise du Galibier sur les unités subbriançonnaises ; f.P = faille de la Ponsonnière ; s.A = synclinal de l'Aiguillette du Lauzet ; dL - dB : décrochement du Lautaret, se prolongeant par celui de Buffère ; d.M = décrochement du Monêtier ; f.LR = faille du Lac Rouge ; hr+µd = schistes et grès houillers riches en filons couches ("sills") de microdiorite.
On a indiqué à divers endroits, par le symbole "s0" le pendage des couches pour montrer qu'elles sont presque horizontales dans ce secteur de la zone houillère (elles butent de ce fait contre la faille de la Ponsonnière, qui les coupe presque orthogonalement)


Les pentes de la rive gauche de la Guisane sont plus régulières et plus monotones ; elles sont constituées par les schistes argileux à bancs de grès du Houiller que recouvrent assez largement des alluvions glaciaires. Vers leur sommet elles sont couronnées par des buttes-témoin de terrains mésozoïques (Trias inférieur à Crétacé supérieur), appartenant à la couverture briançonnaise de la voûte de l'anticlinorium* briançonnais qui sont la terminaison méridionale des petits chaînons de Tête Noire et du Grand Aréa.

image sensible au survol et au clic

Les crêtes de rive gauche de la Guisane en amont de la Salle-les-Alpes, vues du sud, depuis le col de Prorel.
ØP = faille de la Ponsonnière (voir aussi la page Monêtier) ; s.C = synclinal des Cerces - Tête Noire ; s.GA = synclinal du Grand Aréa ; f.S = faille N-S de la Salle ; f.LR = prolongement méridional de la faille du Lac Rouge (voir page Béraudes) ; d.B = décrochement du col de Buffère (prolongement oriental de ceux du Lautaret).


En aval de la transversale de Chantermerle (et surtout dans les pentes qui descendent vers Saint-Chaffrey) le versant de rive gauche de la Guisane est essentiellement formé par le matériel d'âge houiller (en grande partie masqué sous les alluvions quaternaires d'ailleurs). Mais ces couches grèso-schisteuses dessinent là un anticlinal du Granon déversé vers l'est, dont le plan axial passe au col de ce nom. De ce fait tous les terrains houillers de la partie du versant située à l'est de col sont disposés à l'envers (avec un pendage d'ailleurs grossièrement conforme à celui de la pente topographique, ce qui contribue à leur conférer une grande largeur d'affleurement).

image sensible au survol et au clic

Les pentes méridionales du col de Granon, vues d'avion, du sud.
s.bR = synclinal couché du Bois des Rousses, déversé vers l'est ; ØrF = chevauchement du Rocher Feysselle, rompant le flanc inverse de ce pli.
f.P = faille de Peyrolle ; f.L = faille de Lenlon (la plus grande partie de son tracé est invisible car il passe dans le revers oriental de la crête).
hW = grès et argilo-schistes du houiller moyen (Westphallien) ; hSt = conglomérats du houiller supérieur (Stéphanien) ; Les tirets roses soulignent la limite houiller - Permien et les tirets jaunes celle entre Trias inférieur et moyen ; les tirets bleus délimitent les principales zones couvertes par des alluvions quaternaires.


L'anticlinal du Granon est suivi du côté oriental par un grand synclinal du Bois des Rousses dont le contenu de terrains mésozoïques est bien visible dans les pentes de ce nom et forme également, plus à l'est, la crête de Peyrolle.



Légende des couleurs (grande taille)

Carte structurale des confins occidentaux du Briançonnais, entre Vallouise et Briançon


a.A = accident d'Ailefroide ; d.G = décrochement des Grésourières.
f.P = faille du col de la Pisse ; f.C = faille de la Grande Coste et du col de Méa ; f.T = faille de Trancoulette.

 Légende des couleurs de la carte

Les unités structurales sont disposées dans l'ordre d'empilement, des plus externes (au sud-ouest) aux plus internes (d'origine de plus en plus orientale).
Le groupe des unités briançonnaises est décalé vers le bas pour de simples raisons de mise en page. Par contre les dénominations de ces unités comportent parfois plusieurs noms, qui sont disposés de haut en bas pour indiquer les équivalences entre les unités élémentaires affleurant du nord au sud.
figure de taille normale version plus grande



légende agrandissable dans une nouvelle fenêtre
Carte géologique simplifiée des alentours du Monêtier
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
catalogue des cartes locales de la section Briançonnais

cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Briançon
aperçu général sur la stratigraphie du Briançonnais
aperçu général sur la tectonique du Briançonnais

Le Monêtier

Grand Aréa ; col de Granon

Roche Gauthier
Cucumelle ; Gd Pré

LOCALITÉS VOISINES

Crête de Peyrolle

Serre Chevalier

Prorel ; Puy StPierre

Briançon et ses forts
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section Briançonnais

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 8/11/16