Le Monêtier-les-bains

vallée moyenne de la Guisane

La vallée alluviale de la Guisane, large ici de plus de un kilomètre, traverse la limite occidentale des zones internes (= "front pennique" des suisses) 2 km en amont du Monêtier, au niveau du village du Casset. Cette ligne tectonique majeure coupe d'ailleurs la vallée sous un angle assez aigu : c'est pourquoi sa rive droite ne montre d'abord, jusqu'au Monêtier, qu'une étroite bande de terrains rapportables à la base de la zone subbriançonnaise (le reste étant encore largement masqué sous les alluvions fluviatiles). Cette bande s'élargit rapidement au sud du débouché du torrent de Grand Tabuc, de sorte que, entre Le Monêtier et La Salle-les-Alpes, les pentes de rive droite de la Guisane coupent en biais une succession d'unités tectoniques d'abord subbriançonnaises puis briançonnaises (voir la page "Cucumelle - Grand Pré").

image sensible au survol et au clic

Le Monêtier-les-Bains, la rive gauche et le débouché du vallon du Grand Tabuc vus de l'est, depuis les pentes de Puy Jaumard.
ØSB = chevauchement "pennique frontal", surface de charriage le long de laquelle l'autochtone (en arrière) s'enfonce sous les nappes d'origine "interne"* (en avant) ; ces dernières commencent par des unités subbriançonnaises, surtout formées de calcaires du Jurassique moyen (D) et de calcschistes du Malm-Crétacé inférieur (js-ci) et de "marbres en plaquettes" du Crétacé supérieur (cs).
ØG = chevauchement des Grangettes ; f.RD = faille du Riou de Dormillouse ; f.PT = faille du Petit Tabuc.


En rive gauche ces terrains argilo-calcaires de la zone subbriançonnaise forment par contre assez largement les basses pentes, en amont du Monêtier : on peut même y observer la superposition des deux unités que l'on suit vers le sud depuis les abords du col du Galibier, savoir celle de Roche Olvera, imbriquée sur celle du Fontanil. Mais sur cette rive cette bande de terrains subbriançonnais disparaît rapidement, vers le sud, sous les alluvions, en raison du fait que la surface de chevauchement de la zone briançonnaise s'abaisse jusqu'au niveau du fond de vallée à la latitude même du village du Monêtier. Les escarpements des Conchiers, qui dominent cette agglomération, sont en effet formés par du matériel siliceux appartenant clairement à la zone briançonnaise car le houiller affleure à leur pied ; les quartzites du Trias inférieur y décrivent, par ailleurs, un synclinal couché au cœur duquel est conservée une petite pincée de cargneules.

image sensible au survol et au clic

La rive gauche de la Guisane à la hauteur du Monêtier

unités subbriançonnaises : u.F = unité du Fontanil ; u.rO = unité de Roche Olvera ; a.pA = anticlinal du Pont de l'Alpe.
ØB = surface de chevauchement de l'unité du Galibier (charriage basal de la zone briançonnaise) ; f.P =faille de la Ponsonnière (limite occidentale de l'Unité des Cerces).
d.M = décrochement du Monêtier


Le village du Monêtier lui-même est installé sur le cône de déjections du Torrent de Saint-Joseph et l'on remarque avec étonnement que c'est des alluvions de la partie centrale de ce cône que s'échappent les eaux de la source thermale à laquelle le village doit le suffixe de son nom (il est pourtant évident qu'elles proviennent d'un griffon plus profond, masqué par ces alluvions).
Ce cône de déjections s'étale vers le sud en masquant pratiquement ces couches et vers l'ouest jusqu'à rencontrer le cône de de déjections symétrique qui est issu, sur l'autre rive, du vallon du Tabuc.
C'est l'affrontement de ces deux arrivées d'alluvions confluentes qui, en barrant la vallée de la Guisane par un seuil de colmatage, a déterminé le développement du grand plan alluvial qui s'étend vers l'amont, jusqu'au village du Casset.

Concernant l'origine des eaux thermales on peut remarquer que le village du Monêtier a une situation tectonique qui est assez particulière à deux égards :
1 - Il se trouve à l'endroit où la vallée est traversée par une faille transverse, le "décrochement du Monêtier". Cette cassure dirige, en rive gauche de la Guisane, le cours inférieur du Torrent de Saint-Joseph et y décale la surface de charriage du Briançonnais dans le sens dextre. Elle semble bien se poursuivre (sous les alluvions) par le cours inférieur du vallon du Grand Tabuc pour se raccorder, plus à l'ouest, à une importante cassure du socle autochtone, la faille du Riou de Dourmillouse.
2 - En rive droite, face au village, les pentes du Bois des Sagnières se singularisent par la présence d'une accumulation de gypses triasiques. Ils appartiennent à un chapelet d'affleurements (tels ceux du col du Galibier) qui jalonnent ici la base de la zone subbriançonnaise, mais il est remarquable qu'ils ne sont présents à cette latitude qu'au nord du débouché du vallon du Grand Tabuc : ceci porte à penser que cette localisation est liée au passage du décrochement du Monêtier.
Ces deux particularités fournissent sans doute, pour l'essentiel, l'explication des remontées d'eaux thermales sulfatées, sans doute alimentées par des infiltrations le long de la surface de chevauchement de la zone subbriançonnaise et remontées vers la surface du sol le long de la surface de cassure du décrochement du Monêtier.

Au sud du Monêtier les pentes de la rive gauche de la Guisane sont entièrement formées, presque jusqu'à la crête de Tête Noire, par les alpages qui recouvent les grès et schistes argileux du houiller (voir la page "Tête Noire - Diable - Raisin").

image sensible au survol et au clic

La rive gauche de la Guisane en amont de Villeneuve-La Salle, vue du sud, d'avion.
ØB = surface de chevauchement de l'unité briançonnaise du Galibier sur les unités subbriançonnaises ; f.P = faille de la Ponsonnière ; s.A = synclinal de l'Aiguillette du Lauzet ; dL - dB : décrochement du Lautaret, se prolongeant par celui de Buffère ; d.M = décrochement du Monêtier ; f.LR = faille du Lac Rouge ; hr+µd = schistes et grès houillers riches en filons couches ("sills") de microdiorite.
On a indiqué à divers endroits, par le symbole "s0" le pendage des couches, pour montrer qu'elles sont presque horizontales dans ce secteur de la zone houillère (elles butent de ce fait contre la faille de la Ponsonnière, qui les coupe presque orthogonalement)


Dans tout ce versant, comme plus au nord (voir la page "Le Lauzet"), la limite entre la zone briançonnaise et la zone subbriançonnaise possède des caractéristiques (fort pendage du contact, biseautage des unités imbriquées etc...) qui portent à y voir , plutôt qu'une surface de chevauchement, une grande cassure N-SE, représentant le prolongement méridional de la grande faille de la Ponsonnière, qui vient ici traverser la vallée de la Guisane immédiatement au sud du village du Freyssinet, puis se poursuivre en rive droite dans les pentes de Serre Chevalier (voir à ce sujet la page d'aperçu d'ensemble sur la rive gauche de la Guisane).

 


Carte géologique simplifiée de la Haute Guisane
aux abords du Monêtier

d.L
= décrochement du Lautaret, se prolongeant vraisemblablement par le décrochement du col de Buffère (d.B) ; d.L' = décrochement de la Liche et du Lauzet.
Le tracé en rouge à limites noires correspond à la faille synsédimentaire jurassico-crétacée du Lac Rouge.

 Légende des couleurs de la carte

Les unités structurales sont disposées dans l'ordre d'empilement, des plus externes (au sud-ouest) aux plus internes (d'origine de plus en plus orientale).
Le groupe des unités briançonnaises est décalé vers le bas pour de simples raisons de mise en page. Par contre les dénominations de ces unités comportent parfois plusieurs noms, qui sont disposés de haut en bas pour indiquer les équivalences entre les unités élémentaires affleurant du nord au sud.

figure de taille normale version plus grande

aperçu général sur la tectonique du Briançonnais
aperçu général sur la bordure orientale du Massif du Pelvoux
aperçu d'ensemble   sur les montagnes de rive gauche de la Guisane

légende agrandissable dans une nouvelle fenêtre
Carte géologique simplifiée des alentours du Monêtier

redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
catalogue des cartes locales de la section Briançonnais
cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Briançon


(Combeynot oriental)

Le Lauzet

Diable ; Tête Noire
(Croix de Ste Marguerite)

LOCALITÉS VOISINES

Grand Aréa

(Grand Tabuc)

Gd Pré ; Cucumelle

Chantemerle
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section Briançonnais

début de la page

sommaire de GEOL_ALP
Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 8/11/16