Col et Fond d'Aussois
sources du vallon de Saint-Benoît (en amont des lacs d'Aussois)

Situé à l'extrémité septentrionale de la vallée du torrent de Saint-Benoît, le vallon du Fond d'Aussois est dominé du côté sud-occidental par les imposants abrupts de la Pointe de l'Échelle mais il s'ouvre largement du côté nord-oriental, où il entaille les crêtes les plus méridionales du massif de Chasseforêt (crête de Chevrière - Labby). Du côté NW il communique par le col d'Aussois, à travers la ligne de partage des eaux entre Maurienne et Tarentaise, avec la vallée du Doron de Chavière (qui descend vers Pralognan).
image sensible au survol et au clic

Le Fond d'Aussois, vu d'aval depuis les abords des chalets de Plan Sec.
La dépression du Fond d'Aussois est séparée de celle du Plan d'Amont par un verrou, correspondant à un anticlinal presque transversal au thalweg, que le torrent de Saint-Benoît traverse en cascades ; une assez grande distance sépare les pentes de la Pointe de l'Échelle et La Sétéria du fond du vallon qui d'élève vers le col d'Aussois.
s.cA = synclinal (rompu) du col d'Aussois, prolongement vraisemblable de celui du ravin de la Masse (Pointe de l'Échelle) ; ØmB = chevauchement du Mauvais Berger ; a.F = anticlinal de La Fournache.
"Pcg" = Grès et conglomérats permiens ; "Ps" = schistes clairs chloriteux permiens ("Psi" = niveau inférieur) ; "msv" = micaschistes paléozoïques verts (faciès "schistes bleus) ; "msg" = micaschistes paléozoïques gris ("de l'Arpont").

Par rapport à cette ligne de partage des eaux entre Maurienne et Tarentaise la dépression du Fond d'Aussois est symétrique de celle du vallon de Rosoire. Toutes deux percent assez profondément la couverture sédimentaire du revers occidental de la coupole de socle de Vanoise orientale (qui culmine au Dôme de Chasseforêt). Elles ont un plancher de micaschistes versicolores (verdâtres à violacés) qui pendent vers l'ouest et qui alternent en lames superposées avec les micaschistes gris de l'Arpont.
image sensible au survol et au clic

Les pentes orientales du fond d'Aussois, vues du sud-ouest, depuis le sommet de la Pointe de l'Échelle.
aw.gV = "anticlinal occidental des glaciers de la Vanoise" = flexion générale à grand rayon de courbure du toit du socle cristallin .
On observe sur ce versant qu'il y a répétition sur une même verticale des deux types de micaschistes du socle : le niveau msv (micaschistes supérieurs) réapparaît en effet sous les micaschistes inférieurs (msg). Ceci est interprété ici comme le prolongement sur ce versant de la vallée du chevauchement du Mauvais Berger ØmB (voir page "Rateau").
rvp = roches basiques métamorphiques d'âge paléozoïque, interstratifiées dans les micaschistes de l'Arpont (msg).

Entre ces deux dépressions, les grès et conglomérats permiens qui les ferment du côté ouest forment la crête de la Tête d'Aussois. Cette dernière constitue un promontoire oriental des puissants abrupts de la Pointe de l'Échelle (formés par ces mêmes couches) : elles s'avancent ici, en rive gauche du vallon, en dessinant un chevron pointant vers l'est sur le flanc ouest de ce gros anticlinal de Chasseforêt.

Plus à l'ouest, au col d'Aussois, les affleurements de ces conglomérats permiens sont partagés en deux par une bande de Verrucano orientée N-S, qui s'effile vers le sud avant d'atteindre les abrupts de la Pointe de l'Échelle. Cet accident représente apparemment le prolongement septentrional du synclinal du ravin de La Masse qui s'ouvre au sud de ce dernier sommet (voir la page "Pointe de l'Échelle").


image sensible au survol et au clic

Les pentes orientales du fond d'Aussois, vues du sud - sud-ouest, depuis le col de La Masse.
ØmB = prolongement probable du chevauchement du Mauvais Berger, en rive gauche du torrent de Saint-Benoît ; a.fA = anticlinal du Fond d'Aussois ; "rvp" = roches volcaniques (métabasites) paléozoïques.

Dans le large vallon de la Germa, au dessus de la Sétéria et du refuge du Plan d'Aussois, on voit par deux fois les micaschistes gris de l'Arpont recouvrir les micaschistes verts et violacés "d'Ambin". Il est vraisemblable qu'il s'agit là d'imbrications par chevauchement et notamment que le redoublement inférieur est dû au prolongement, en rive gauche du torrent de Saint-Benoît, du chevauchement du Mauvais Berger (voir la page "Rateau").

Il est à remarquer que l'on ne retrouve pas trace, dans la succession de la crête du Germa et des arêtes de L'Éché, de la formation gréso-conglomératique permienne (les quartzites werféniens y reposent directement sur les micaschistes verts). Mais on ignore comment cette formation disparaît, entre ce côté du vallon et l'autre versant, où elle affleure à la Tête d'Aussois : est-ce par lacune ou par passage latéral stratigraphique, en se fondant dans la base des quartzites.


image sensible au survol et au clic

La rive orientale de la vallée d'Aussois au niveau des lacs vue du sud-ouest, depuis le sommet du Rateau d'Aussois (cliché original obligeamment communiqué par M. Luc Gidon) .
La couverture siliceuse adhérente au socle cristallin (Verrucano et quartzites werféniens, sans formation gréso-conglomératique permienne) dessine deux amples replis synclinaux dont l'axe plonge vers le SW, presque parallèlement à la surface topographique du versant, c'est-à-dire selon l'inclinaison générale de la surface du dôme de socle de Chasseforêt.
Vers le bas ces plis sont toutefois tranchés par l'entaille de la vallée glaciaire, en U, au fond de laquelle ont été édifiés des barrages de Plan d'Amont et de Plan d'Aval (ce dernier hors du champ du cliché, plus sur la droite).
msv = micaschistes supérieurs, versicolores (anciennement considérés comme permiens) ; msv = micaschistes inférieurs, gris, "de l'Arpont" ; ØgM = surface basale de la couverture calcaire mésozoïque, considéré en général comme le chevauchement de la nappe de la Grande Motte).
Dans le secteur de La Fournache on a simplifié le dessin en omettant certains détails structuraux ...

Au SE du refuge de la Dent Parrachée (qui est installé sur l'échine séparant les vallons de la Germa et de la Fournache), le versant oriental de la dépression du lac de Plan d'Amont est également sculpté, sous le chapeau calcaire de la Dent Parrachée, dans le socle cristallin et sa couverture siliceuse adhérente (voir la page "Aussois amont"). La répartition des affleurements de ces couches est compliquée par le fait qu'elles sont affectées de plis et que leurs axes pendent dans le même sens que la pente topographique. Il montre au total un relief mamelonné, où les micaschistes du socle supportent des chapeaux de quartzites triasiques en situation plus ou moins synclinale.

 


ouvrage à consulter :
Le Fond d'Aussois, par Jean-Michel Bertrand, Jérôme Ganne et Serge Fudral
Divers aspects de cet opuscule donnent une vue de ce secteur qui est plutôt différente de celle ici décrite ...


Carte géologique simplifiée des abords du col d'Aussois

redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
(remarque concernant la légende : les "schistes versicolores", représentés avec la teinte brun clair, ne sont plus rapportés au Permien mais au socle (= micaschistes supérieurs "msv")
plus au nord ;
plus à l'ouest < cartes voisines > plus à l'est
plus au sud
Autre découpage de la même carte, par coupures moins agrandies et couvrant des secteurs plus larges



aperçu général sur la Vanoise
cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Modane

Lac Blanc

Rosoire ; Génépy

Chasseforêt
Pointe de L'Échelle

LOCALITÉS VOISINES

Dent Parrachée

Rateau d'Aussois

Aussois amont

Termignon
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant à cette dernière.

accueil section Vanoise

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 30/08/19