Espinasses, Mont Colombis

Le versant de rive droite (nord) de la Durance en aval de Serre Ponçon

La localité d'Espinasses est la première que l'on rencontre dans la vallée de la Durance, en aval du barrage de Serre Ponçon. On y a établi une petite digue qui aménage une "retenue de compensation" destinée à régulariser les lâchers d'eau du barrage principal.

image sensible au survol et au clic

La vallée de la Durance, entre Remollon et Serre Ponçon vue du sud - sud-est, d'avion, depuis l'aplomb des Garcinets (au N de Selonnet).
Cette partie de la vallée donne une coupe naturelle de la moitié orientale du Dôme de Remollon ; on voit cependant, au bord gauche du cliché, que ce vaste anticlinal d'Espinasses dessine déjà, dès Espinasses, une retombée vers l'ouest.
La ligne de tirets dessine la voûte du dôme en suivant la limite Lias calcaire - Lias schisteux. Les gorges de la Blanche s'inscrivent grossièrement dans l'axe du pli (qui prend ici une direction plus N-S) mais ne percent pas le plancher du Lias calcaire, dans lequel elles restent sur toute la partie de leur cours visible ici.
N.B. : pour simplifier on a omis de représenter les failles qui décalent les différents niveaux stratigraphiques.



Coupe de la moitié orientale du Dôme de Remollon
f.R = faille de Remollon ; f.V = faille de la Viste ; f.C = faille de Chorges (toutes ces failles majeures sont extensives avec un compartiment oriental abaissé). La retombée occidentale de l'anticlinal d'Espinasses (entre cette localité et Remollon) se distingue mal en raison des failles qui la disloquent dans ces niveaux inférieurs de la coupe.


Au dessus d'Espinasses les couches du Dôme de Remollon oriental dessinent un anticlinal d'Espinasses, d'axe pratiquement N-S : on en voit bien la voûte se dessiner dans les couches du toit du Toarcien inférieur au Mont Colombis, mais aussi en rive opposée de la Durance au sommet de Clot-la-Cime. Or cette voûte du pli s'abaisse vers le nord au premier de ces sommets et vers le sud au second, soit symétriquement et de façon divergente par rapport au tracé de la vallée de la Durance. Il en résulte que la rivière semble avoir "choisi" de traverser ce pli à l'endroit où son axe décrit précisément une culmination*. Ceci est un peu paradoxal puisque c'est là que l'obstacle constitué par le pli était le plus élevé : on peut s'interroger sur le caractère fortuit ou non de cette disposition (surtout qu'on l'observe dans plusieurs autres cas similaires, par exemple dans la cluse de l'Isère)

 Un aplanissement régional ancien, responsable de l'arasement des terrains résistants à la voûte du dôme anticlinal, pourrait en fournir une explication : en effet ce serait alors la culmination de cet anticlinal qui aurait ainsi été rendue plus facile à attaquer par les agents (météoriques ou autres) de l'érosion plus récente, cette dernière étant au contraire sensible aux différences de nature de roches : voir à ce sujet la page "aplanissement".

 

image sensible au survol et au clic

La vallée de la Durance aux abords de Serre Ponçon vue de l'ouest, d'avion, depuis l'aplomb de Rochebrune.
f.M = faille du Merdaret ; f.E = faille d'Espinasses ; f.V = faille de la Viste ;


À Espinasses même la Durance a perçé les couches du coeur du Dôme de Remollon jusqu'au Trias, qui affleure en rive droite (septentrionale) de la vallée : les gypses, couronnés par les un ou deux bancs de spilites du sommet de cet étage, affleurent largement dans les pentes dominant le village en rive droite (septentrionale).

 Coupe naturelle de la base des falaises du Mont Soleil.

(au nord-est d'Espinasse)

Succession stratigraphique de la limite Lias-Trias, au hameau des Celliers

glac. = résidus d'alluvions fluvio-glaciaires würmiennes, respectées par le ravinement des pentes.
Les spilites* constituent ici un banc continu, qui correspond à une coulée volcanique d'âge Trias supérieur. En d'autres points voisins on observe plusieurs coulées superposées.


Ces couches sont en fait assez brutalement surélevées, par rapport au Lias de Serre Ponçon et du Mont Soleil, par un étroit faisceau de cassures en escaliers. Ce dispositif correspond au passage d'un accident presque N-S, la faille de la Viste (voir la carte du Dôme), que l'on suit jusqu'au sillon de Gap (elle l'atteint à l'ouest de Chorges, près de Montgardin) mais qui semble ici s'amortir vers le bas.

Au sud du lit alluvial de la Durance son prolongement est d'ailleurs très incertain (peut-être est-il constitué par la faille de La Frayssinie, qui limite la cuvette de Turriers du côté oriental, au prix d'un décalage dextre par la faille de Bréziers que l'on perd également au niveau du fond de vallée). Quoi qu'il en soit le Trias n'affleure pas à l'entrée des gorges de la Blanche, qui est directement entaillée dans les couches du Lias calcaire (Sinémurien) : sans doute est-ce simplement parce que l'on se trouve là dans le compartiment abaissé (oriental) de la faille de la Viste.

Dans les pentes dominant Espinasses au nord (en rive droite du ravin du Merdaret), l'érosion a mis au jour un système de failles extensives qui affectent le Trias et le Lias calcaire, mais qui sont cachetées* par les marnes domériennes. (le compartiment oriental est abaissé pour f1 comme pour f2).

Cette observation laisse à penser que la faille de la Viste (dont le sens de rejet et l'azimut sont analogues) pourrait être aussi une ancienne cassure extensive liasique, mais qui aurait été réactivée en coulissement lors du charriage de la nappe de Digne.

figure plus grande



 

Pour plus de détails et pour des explications générales sur le secteur, voir la page "structure du Gapençais" et la publication113

 


cartes géologiques à 1/50.000° (*) à consulter : feuille Chorges

Carte géologique simplifiée de la vallée de la Durance en aval immédiat de Serre Ponçon
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
catalogue des autres cartes de la section Gap-Digne

plus au nord :  Carte géologique simplifiée de la partie septentrionale du Dôme de Remollon



Théus
vallée de l'Avance

Chorges
Remollon

LOCALITÉS VOISINES
Serre Ponçon

Gigors

Bréziers

Clot-la-Cime
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section GAP-DIGNE

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 15/01/20