La Dent de Crolles, Saint-Pancrasse
versant Grésivaudan (sud et est) du chaînon de la Dent de Crolles

Ce sommet, le second de la Chartreuse en altitude (2062 m.), a l'apparence d'une proue de bateau dressée en sentinelle au dessus du Grésivaudan. Il est sculpté dans l'Urgonien du du synclinal chartreux oriental, dont les flancs sont enlevés par l'érosion : c'est donc un "synclinal perché" réduit à son fond (mais qui se complète par ses flancs plus au nord).



image sensible au survol et au clic


Le versant sud-est de la Dent de Crolles, vu d'avion depuis l'aplomb de Bernin.

f.G = faille de la Gorgette ; f.Pr = faille du Prayet ; f.Pa = faille du Paradis ; f.R = faille de Rocheplane.
Les failles N-S de la Gorgette et du Prayet délimitent, par leur conjugaison, un compartiment effondré ("graben") auquel appartient le sommet de la Dent de Crolles. Elles s'amortissent au sein des marnes de Narbonne, car elles n'affectent pas le Tithonique du rebord du plateau des Petites Roches.

Il faut aller au nord du sommet pour que, à la faveur du plongement vers le nord de l'axe du pli, l'Urgonien de ses flancs soit mieux conservé et que le synclinal se dessine clairement (ce qui est notamment le cas dans les abrupts des Sources du Guiers Mort).

En outre l'Urgonien de ce synclinal est accidenté d'un système de failles N-S, orientées longitudinalement par rapport à l'axe du pli. Il s'agit d'un système de failles extensives conjuguées*, qui se sont formées avant le plissement et ont été déformées (essentiellement basculées) par ce dernier.


version plus grande de cette figure
Les deux étapes qui ont abouti à la disposition actuelle des failles longitudinales du chaînon de la Dent de Crolles
a) Débitage de la dalle urgonienne, par une extension est-ouest, à l'Aptien (époque de dépôt de la Lumachelle) : les relations mutuelles entre les deux familles de failles (les unes à regard ouest, les autres à regard est) sont clairement observables, 2 kilomètres au nord de la Dent de Crolles, dans le rebord de falaise qui descend de la "cheminée du Paradis").
b) Plissement, à axe N-S, qui bascule (et éventuellement tord) les surfaces de failles.


image sensible au survol et au clic

Coupe naturelle du ravin de la Gorgette, à la Dent de Crolles

vue du sud, depuis le village du Baure, dans l'axe du synclinal oriental (s.O)
Sous cet angle on voit bien que le tracé de la faille de la Gorgette (f.G) est incurvé par la torsion synclinale (par simplification on n'a pas représenté la faille du Pas de l'Oeille)


Coupe par le sommet de la Dent de Crolles.
fG = faille de la Gorgette ; fO = faille de l'Oeille ; fPr = faille du Prayet.

Pour plus de détails et pour les explications qu'appelle cette coupe, voir le fascicule n°1D


image sensible au survol et au clic

Face sud-ouest de la Dent de Crolles, vue depuis le sommet de Chamechaude.

C'est dans ce versant que s'élève le sentier (le plus fréquenté) qui monte depuis le col des Ayes. Il franchit la faille de la Gorgette (f.G, en tirets rouges) avant les premiers passages rocheux, au niveau d'un éboulis triangulaire à pointe vers le bas, et franchit les derniers escarpements par le Pas de l'Oeille.
L'éperon sud (à droite) donne une vue de profil, comparable à une coupe naturelle, de la succession des couches depuis les calcaires du Fontanil jusqu'au sommet de l'Urgonien.
Uis = partie supérieure de la masse inférieure urgonienne ; pcOs et pcOi = deux niveaux de "pseudo couches à Orbitolines" ; Uii = partie inférieure de la masse inférieure urgonienne (pour les autres niveaux voir la liste des abréviations).
f.O = faille de l'Oeille : voir détails ci-après.


Le Pas de l'Oeille doit son nom à un monolithe décamétrique ("Oeille" = "Ouille" = aiguille), que contourne et longe du côté ouest le sentier, au dessus du ressaut rocheux qui débute par le pas du cable.
C'est une "navette" de faille, limitée par les deux plans de cassure entre lesquels se partage ici la faille de l'Oeille ; elle est formée par de l'Urgonien fragmenté et recimenté, ce qui a, apparemment, conféré à la roche une plus grande résistance à l'érosion (laquelle agit sans doute principalement, ici, par la gélivation). D'un rejet décamétrique cette faille extensive s'amortit presque totalement plus bas, dans l'Urgonien tout-à-fait inférieur
.


Le Pas de l'Oeille, vue agrandie prise au téléobjectif depuis Chamechaude, sous le même angle que le cliché précédent.
L'angle que fait la surface de cassure avec les surfaces de strates, de l'ordre de 50 à 60° vers l'est, paraît typique d'une faille extensive. Mais c'est un effet de perspective dû à l'obliquité de l'angle de prise de vue par rapport au plan de cassure (en réalité son pendage est assez proche de la verticale, comme indiqué sur la coupe).
Le compartiment oriental ("supérieur") de la faille est abaissé d'environ 15 m (utiliser comme repère la base des couches à Orbitolines ; la valeur du rejet se déduit de ce que la portion de montagne visible a une dénivelée d'un peu plus de 100 m).
Le sentier de la voie normale de montée depuis le col des Ayes fait ses lacets dans le compartiment gauche (occidental) .


 


Tableau général des pages consacrées aux différents secteurs du chaînon des Hauts de Chartreuse :
Granier Alpette, Plateau et Croix de l'Alpe
col de l'Alpette, Roc du Pinet col de l'Alpe et Tracarta 
 Lances de Malissard Aulp du Seuil 
Alpages et col de Bellefond   alpages de Marcieu 
Failles N-S de Bellefond   crête de Bellefond
Chaos de Bellefond  Pas de Rocheplane
Sources du Guiers, Trou du Glas Dent de Crolles 
   Cartes du chaînon Crolles - Bellefond

Ce secteur est visité par les itinéraires du fascicule1D
Les spéléologues trouveront une mine de renseignements de tous ordres dans l'ouvrage collectif "La Dent de Crolles et son réseau souterrain", publié par le Comité départemental de spéléologie de l'Isère (4 rue Général Marchand 38000 Grenoble).

 


Carte géologique simplifiée (fond topographique d'après la carte IGN au 1/100.000°)
carte géologique au 1/50.000° à consulter : feuille Domène

Roc d'Arguille

Sources du Guiers

crête de Bellefond
col du Coq LOCALITÉS VOISINES Petites Roches

Bec Charvet

Bernin St Ismier

Saint- Hilaire

 accueil section Chartreuse

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 22/06/14