La Pra, la Grande Lauzière

vallon et crêtes du haut Doménon, aux abords du col de La Pra

Le col de La Pra, d'où descend vers le nord le vallon du Crozet, est déterminé par le passage d'un large couloir de failles, orienté N-S, qui est connu sous le nom d'accident de La Pra et dont l'importance est soulignée par le fait que la cassure majeure est bordée du côté oriental par une bande de roches broyées (mylonitisées*).
Cette fracturation a déterminé là une zone de faiblesse vis-à-vis de l'érosion : cela a apparemment suffi à dévier vers le sud-ouest les eaux s'écoulant des lacs du Doménon au lieu de les laisser continuer à s'écouler vers l'ouest, en passant par le lac Crozet. Il s'agit là d'une véritable capture car ces eaux devaient précédemment alimenter le torrent de la Combe de Lancey par cet itinéraire beaucoup plus direct, qui fut d'ailleurs certainement celui aménagé par l'ancien cours des glaciers aux époques où ils occupaient ces hautes vallées. Cette capture n'est d'ailleurs probablement réalisée que depuis assez peu, car l'échine du col (qui barre l'ancien cours), ne domine le lit du torrent que d'une vingtaine de mètres !.

image sensible au survol et au clic

Le versant sud du col de La Pra vu du sud, depuis les pentes du Lac David.
f.L = faille du col des Lessines et du lac Longet ; f.LP = accident de La Pra ; f.PV = faille de la Petite Vaudaine.


A) En amont du refuge de La Pra, le vallon tout-à-fait supérieur du Doménon, comme les crêtes de la Grande Lauzière et de la Grande Lance de Domène, qui le dominent, sont situés à l'est de l'accident de La Pra. Ils appartiennent au compartiment oriental de la chaîne de Belledonne sensu stricto où affleure essentiellement un ensemble plutono-volcanique ancien (surhaussé sur cette lèvre de la faille) : ce sont des gneiss leptynitiques ou leptyno-amphiboliques qui y prédominent (voir l'aperçu d'ensemble sur le massif de Belledonne).

image sensible au survol et au clic

La Grande Lauzière vue du nord, depuis le sommet de la Grande Lance de Domène


La partie sommitale de la la Grande Lauzière est formée de gneiss montrant une belle alternance de lits amphiboliques et leptynitiques. Elle est en outre couronnée par un chapeau de pélites* et grès du Houiller qui repose sur le cristallin par une surface assez proche de l'horizontale.

L'absence ici de toute trace du complexe ophiolitique, qui repose à l'ouest de la faille de La Pra sur l'ensemble volcano-plutonique plus ancien, démontre que cette lèvre orientale avait été soulevée et érodée lors des mouvements fini-hercyniens (anté-houillers). Le jeu post-triasique de la faille, que l'on peut mettre en évidence au sud de la Romanche (cf. ci-dessus), ne constitue donc qu'une remise en activité mineure d'un accident plus ancien.

image sensible au survol et au clic

Le plateau sommital de la Grande Lauzière vu du sud-ouest, depuis le sommet de la Grande Lauzière

B/ Au sud du col de La Pra (voir cliché en haut de page ; voir aussi la page "Grand Colon"), le couloir de mylonite du col se convertit en un faisceau de cassures subverticales qui divergent vers le sud :
- la branche la plus orientale est la faille de la Petite Vaudaine, qui se poursuit dans le versant de la Romanche en déterminant le tracé du ravin du même nom
- la branche médiane toujours bordée de mylonites représente sans doute la cassure principale ; elle se poursuit par le lac David et franchit la crête de Jasse Bralard peu à l'est du col de la Petite Vaudaine
- la branche tout-à-fait occidentale est la faille des Lessines, qui se poursuit vers le sud-ouest, en longeant le pied du chaînon du Grand Sorbier.
(voir à la page "Romanche" le prolongement de ces failles dans les pentes de cette vallée).

Le compartiment compris entre ces deux cassures extrêmes dessine sur les cartes un coin aigu, pointant vers le nord, ayant en coupe l'aspect d'un horst ; mais ce bloc n'est soulevé que par rapport à sa lèvre occidentale alors qu'il est abaissé par rapport à sa lèvre orientale.
Au sud de la Romanche la faille des Lessines semble bien se prolonger par la faille de La Barrière, qui surélève le plateau du lac Fourchu par rapport à celui du Poursollet. La faille de la Petite Vaudaine trouve quant à elle son prolongement dans la faille de l'Échaillon qui soulève le panneau du Grand Galbert par rapport à celui du plateau du Lac Fourchu. Dans ces secteurs ces cassures décalent également les témoins - qui y sont visibles - de la pénéplaine anté-triasique, ce qui atteste leur fonctionnement "alpin". Toutefois il s'agit sans doute du rejeu d'accidents hercyniens.

image sensible au survol et au clic

Le lac Longet vu du sud-ouest, depuis son extrémité orientale.
f.L = faille des Lessines : la lèvre soulevée est ici celle de gauche, et l'on y voit le plan de cassure plonger dans l'eau du lac ; f.LP = accident de La Pra.


En rive orientale du vallon du Doménon le chaînon des Vans et du Grand Sorbier est entièrement sculptée dans l'épaisse dalle de gabbros de l'ensemble ophiolitique de Chamrousse, qui pend vers l'ouest-NW. Les crêtes secondaires qui en descendent vers l'ouest se terminent toutes par des ressauts alignés NNE-SSW qui dominent la succession des sillons, de même orientation, tel le vallonnement de Jasse Bralard. Ils abritent les lacs Longet et Léama et sont suivis par le sentier GR.549 venant des Lacs Robert : ce trait de relief correspond au tracé de la faille des Lessines qui se poursuit vers le sud, en passant à l'est des lacs Robert les plus orientaux (voir la page "Lacs Robert")



Carte géologique simplifiée des crêtes entourant les pics de Belledonne

redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
plus au nord ;
plus à l'ouest ; cartes voisines : plus à l'est
plus au sud


Page d'introduction à la géologie de la chaîne de Belledonne au sens large.
aperçu d'ensemble sur le massif de Belledonne
Cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuilles Domène et Vizille

Mont Morel Grande Lance de Domène Trois Pics de Belledonne.

Grand Colon

LOCALITÉS VOISINES

Allemont

Chamrousse lacs Robert Gorges de La Romanche
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section Belledonne

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 11/07/16