Les lacs Robert, Grand Sorbier, Les Vans, La Botte

vallons et crêtes au nord-est de la Croix de Chamrousse

En rive orientale du vallon du Doménon le chaînon des Vans et du Grand Sorbier est entièrement sculpté dans l'épaisse dalle de gabbros de l'ensemble ophiolitique de Chamrousse, qui pend vers l'ouest-NW. Les crêtes secondaires qui en descendent vers l'ouest se terminent toutes par des ressauts alignés NNE-SSW qui dominent la succession des sillons, de même orientation, tel le vallonnement de Jasse Bralard. Ils abritent les lacs Longet et Léama et sont suivis par le sentier GR.549 venant des Lacs Robert : ce trait de relief correspond au tracé de la faille des Lessines (détails plus loin dans cette page).


Les lacs Robert, vus de l'ouest depuis la brèche Robert sud.
f.L = faille des Lessines.


Entre ce chaînon et la Croix de Chamrousse le dispositif synforme qui affecte l'Ophiolite de Chamrousse (voir la page "Chamrousse") est évidé par la cuvette des Lacs Robert, qui est suspendue en rive gauche du Doménon : le lit du torrent entaille uniquement les amphibolites du flanc inverse de ce pli, et les gabbros de son cœur ne sont atteints que plus haut, au Plan des Vernes, par lechemin qui monte en rive gauche vers les lacs Robert.

image sensible au survol et au clic

Le vallon supérieur du Doménon, à l'ouest de La Pra, vu du nord-est, depuis le sommet de la Grande Lance de Domène.
a.mB = accident médian de Belledonne ; f.L = faille du col des Lessines et du lac Longet ; f.LP = faille de La Pra ; s.A. = synforme* des lacs Achard
Tr. = Trias ; chl.sch. = chloritoschistes* ; amph. = amphibolites* ; gab = gabbros ; serp. = serpentinites.
Le regard plonge dans la dépression (longitudinale à la chaîne) qui court de Chamrousse au col de la Pra en hébergeant un chapelet de lacs. Ses ravins éventrent la synforme* des lacs Achard qui affecte les roches vertes de Chamrousse et au coeur de laquelle s'alignent les affleurements de serpentinites.
D'autre part ce cliché, grâce au fait qu'il est pris en vue légèrement plongeante, montre d'enfilade la surface supérieure du socle de la chaîne de Belledonne (tirets rouges). Ainsi perçoit-on bien le fait qu'elle s'enfonce progressivement vers le sud, pour disparaître sous sa couverture sédimentaire, représentée par les montagnes du Grand Serre et du Conest.


En bordure nord-orientale de la cuvette des Lacs Robert cette synforme de Chamrouse est en outre tranchée en biais par une faille presque N-S, la faille des Lessines qui détermine le col de ce nom (dénommé col de la Lessive sur les cartes anciennes).

image sensible au survol et au clic

Les lacs Robert, vus du nord-ouest, depuis la bosse rocheuse 2212 (N.B. La Botte est sur une crête située en arrière-plan de celle du Manqué).
f.L = faille des Lessines


Cette cassure remonte fortement les gabbros du flanc inverse du pli, qui forment les abrupts et les crêtes des Vans et du Grand Sorbier, au NE de la dépression des lacs. Son compartiment occidental, abaissé montre au contraire sur un cœur de serpentinites des chapeaux de gabbros (succession à l'endroit) tel celui de la Bottine et du Manqué, dont les éboulis sont traversés par le chemin qui va du col des Trois Fontaines à celui de la Botte.

Une autre faille N-S (plus mineure), à rejet cartographique sénestre, délimite les affleurements de serpentinite à l'ouest des lacs Robert, en contrebas du ressaut qui tombe de la Croix de Chamrousse.

image sensible au survol et au clic

La dépression des Lacs Robert et les montagnes du haut Doménon vues du sud, depuis les abords orientaux de la Croix de Chamrousse.
f.L = faille des Lessines (elle est largement masquée, ainsi que le col du même nom, derrière l'avant-plan de la crête du Manqué)
Les serpentinites des lacs Robert occupent le coeur du pli couché qui affecte la succession ophiolitique* ; elles sont abaissées par la faille des Lessines au point d'être juxtaposées aux gabbros du flanc inverse de ce pli, qui forment l'énorme dalle, à pendage ouest (vers la gauche), du Grand Sorbier et des Vans. Un petit chapeau de gabbros du flanc nord du pli est conservé en butte-témoin* au sommet de la crête du Manqué.


Au sud-est du col des Lessines le tracé de la faille plonge vers le sud dans les abrupts du versant de rive droite de la Romanche, où elle décale les bandes d'affleurements dans un sens catographiquement dextre (ce qui exprime sans doute seulement l'effet de son rejet vertical).


Le revers sud-oriental du col des Lessines, vu du SW, depuis le sommet de la Botte.
f.L = faille des Lessines ; l'avant-plan (sommet de la Botte) est formé de serpentinites prolongeant celles du soubassement de La Bottine.


Au sud du col des Lessines le tracé de la faille est rigoureusement N-S, alors que vers le nord il s'incurve un peu vers le NE pour aller se raccorder (au Lac Claret) à angle aigu avec celui de l'accident de La Pra (voir la page"Lauzière"). Dans le même temps le rejet vertical s'inverse (remontée de la lèvre occidentale, matérialisée par la présence des amphibolites en rive ouest du Lac Longet) : ceci peut suggèrer un jeu en décrochement.


** Annexe : commentaires de René-Pierre Ménot (Professeur à l'Université de Saint-Étienne), formulés en juillet 2004 par courrier électronique, concernant l'hypothèse d'une structure en pli couché dans les affleurements de l'ophiolite de Chamrousse :

La cartographie que j'ai effectuée sur l'ophiolite de Chamrousse ne me permet pas de confirmer cette interprétation qui pourrait être suggérée par la carte actuelle de Vizille.
Cette carte est un peu simplifiée et ne fait pas apparaître un élément lithologique important, le complexe blastomylonique, qui est intégré aux serpentinites. Or cet élément jalonne le contact entre les roches ultramafiques (serpentinites et méta pyroxènites) et les cumulats gabbroïques et constitue un élément de polarité important. La superposition habituelle est la suivante, de haut en bas : serpentinites-pyroxènites, complexe blastomylonitique, gabbros grossiers +/- foliés, gabbros plus isotropes à grains plus fins, microgabbros et plagiogranites amphibolites. Cependant les amphibolites, bien que largement dominantes à la base géométrique de l'édifice, peuvent se développer à presque tous les niveaux dans des zones de cisaillements d'âges variés anté-hercyniens (intra-océaniques).
Schématiquement, j'ai plutôt tendance à interpréter l'ophiolite de Chamrousse, dans le secteur occidental qui nous intéresse, comme une vaste dalle monoclinale à pendage W-NW et découpée en panneaux (les "claveaux" de Bordet) par des accidents SW-NE, sous estimés sur la carte de Vizille. Trois blocs apparaissent ainsi :
(1) un compartiment occidental surélevé ou affleurent les termes géométriquement inférieurs (le terme le plus haut est le complexe blastomylonitique au sommet de l'escarpement surplombant les lacs Achard)
(2) un compartiment central correspondant globalement à la dépression des lacs Achard à la Pra et
(3) un compartiment oriental, le plus déprimé avec des ultrabasites bien représentées.
Ces compartiments majeurs sont également affectés par des accidents WNW - ESE qui entraînent des décalages au sein de ces compartiments majeurs.
Les deux interprétations (grand plis couchés et découpage "en touches de piano") ne s' excluent d' ailleurs pas ...


Carte géologique simplifiée des crêtes entourant les pics de Belledonne

redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
plus au nord ; cartes voisines : plus à l'ouest = ci-dessous ; plus à l'est


Carte géologique simplifiée des environs de Chamrousse

redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
cartes voisines : plus au sud


Page d'introduction à la géologie de la chaîne de Belledonne au sens large.
aperçu d'ensemble sur le massif de Belledonne
visitez les environs de Chamrousse en vous faisant guider par le site "geobalades"

Cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuilles Domène et Vizille

Saint -Mury Grand Colon La Pra, Lauzière

Chamrousse, Recoin

LOCALITÉS VOISINES

Allemont

Chamrousse, Lacs Achard gorges de la Romanche (Grand Galbert)
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section Belledonne

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 27/07/16